Structure Intérieure d'un Temple Grec

Publié le 14 Mai 2018

Les temples grecs sont construits selon une architecture bien spécifique à la Grèce Antique. Ils se divisent en deux parties. L'une d'elles, la partie fermée, s'appelle le sékos. Cette même salle se divise en trois autres parties. En effet, on retrouve le naos, le pronaos et l'adyton ou l'opisthodome (selon les temples).

Le naos, du latin "cella" est le nom donné à la partie fermée d'un temple grec qui se situe au centre du sékos, c'est un sanctuaire. Par exemple, le temple de Neptune situé sur le site de Paestum contient un naos.

naos
Source image : http://valdearcos.es/

Parfois, au fond du temple, on peut trouver un adyton, qui a pour caractéristique plusieurs fonctions religieuses. Si l'adyton est souterrain, on parlera alors de crypte mais si au contraire, il est surélevé, on emploiera plutôt le terme de podium.

adyton
Source image : http://www.ingeniumhouse.fr

 

Dans ce lieu est toujours présent un pronaos. Il s'agit de l'entrée du temple. Soit le pronaos est une porte, et dans ce cas il a la même largeur que le naos qu'il précède, soit il a la largeur de l'édifice, et dans ce cas il est orné de colonnes (entre 2 et 8 colonnes).

Pronaos
Source image : http://valdearcos.es

 

On peut également trouver un opisthodome derrière le naos (à la place de l'adyton). Il s'agit d'une chambre. L'opisthodome était souvent utilisé comme coffre-fort pour conserver et protéger le trésor public d'un temple ou même d'une ville (comme l'opisthodome du Parthénon qui détenait le trésor d'Athènes).

opisthodome
Source image : http://francoib.chez-alice.fr

 

Rédigé par Enzo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article