Pakistan : Découverte de la cité de Bazira

Publié le 9 Mai 2019

Des archéologues ont découvert des traces de la seconde cité perdue de Bazira. Cette cité a été fondée après la destruction de la plus basse cité au cours du IIIe siècle de notre ère par un séisme de grande amplitude.

Crédit photo : MAIP / ISMEO

Crédit photo : MAIP / ISMEO

L'ancienne cité de Bazira est également connue sous le nom de "cité d'Alexandre". La découverte a eu lieu au cours de récentes fouilles réalisées dans le district de Barikot-Swat, au Pakistan.

Le directeur des fouilles, le docteur Luca Maria Oliveiri (Italie), s'est exprimé à propos de la découverte :

Heureusement que nous avons découvert la partie du site qui nous restait à explorer. Après l’abandon de la plus basse cité au cours du IIIè siècle, un autre village, plus petit que le précédent, a été édifié.

Credit photo : MAIP/ISMEO

Credit photo : MAIP/ISMEO

Il a aussi ajouté que les archéologues, en plus d'avoir découvert la structure hindoue-Shahi, ont également trouvé des traces d'un petit village urbain et d'une citadelle. Ces derniers auraient été habités du IVe siècle jusqu'au à l'époque Ghaznavid (962 - 1187).

La plus basse cité, abandonnée après un très grand tremblement de terre au IIIe siècle, s'appelait Bazira ou Beira. Selon une inscription découverte sur le site archéologique de Barikot Ghwandai, la ville récemment découverte s'appelait Vajirasthana. Le nom de la ville signifie "place fortifiée de Bazira".

 

 

Emplacement géographque du site archéologique de Barikot Ghwandai

Le docteur a rapporté que les vestiges les plus importants de la citadelle sont un temple de feu et une forteresse (ou palace) indou-Shahi. Les deux vestiges sont contemporains d'un autre temple découvert en 1988 à proximité.

Les chercheurs ont mis au jour des vestiges d'un village médiéval du peuple dardique (XIIe - XVe siècles de notre ère). Ce village aurait par la suite était occupé par la tribu Yousafzai.

Selon des récits rapportés par un officier britannique en 1912 sur les sites de Barikot-Swat et Barikot-Dir, les habitants de Swat se sont enfuis de leur village pour aller se réfugier à Dir avec leur chef nommé Barya Khan.

De nombreux touristes nationaux et étrangers ont déjà visiter ce site archéologique qui est fut vrai trésor du royaume de la civilisation de Gandhara. Ces touristes ont tous été émerveillés par le charme et l'histoire de cette cité.

 

Credit photo : MAIP/ISMEO

Credit photo : MAIP/ISMEO

Source :

Rédigé par Enzo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article