Mexique : Découverte d'un ancien royaume maya dans une arrière-cour

Publié le 22 Mars 2020

Un professeur associé d'anthropologie, Charles Golden, et ses collègues ont mis au jour la capitale longtemps perdue d'un royaume maya, dans l'arrière-cour d'un éleveur de bétail mexicain.

A gauche, dessin d'une tablette trouvée sur le site. A droite, son modèle numérique en 3D - Crédit photo : Stephen Houston et Charles Golden

A gauche, dessin d'une tablette trouvée sur le site. A droite, son modèle numérique en 3D - Crédit photo : Stephen Houston et Charles Golden

Charles Golden a commencé à fouiller le site archéologique en juin 2018. Il a collaboré avec le bioarchéologue Andrew Scherer, rattaché à l'Université Brown ainsi qu'avec une équipe de chercheurs du Mexique, du Canada et des États-Unis.

Au cours des fouilles, les chercheurs ont mis au jour un ensemble de monuments Mayas. La découverte majeure est celle d'une porte sur laquelle a été gravée une inscription décrivant des rituels mais également des batailles, un serpent d'eau mythique et la danse d'un dieu de la pluie. Les scientifiques ont également découvert des vestiges de pyramides mayas ainsi que d'un palais royal.

La découverte a eu lieu dans l'arrière-cour d'un éleveur de bétail au Mexique. Les chercheurs ont donc dû éloigner le bétail afin que les animaux ne piétinent pas sur le chantier archéologique.

Une carte du site de fouilles. La structure en forme de fer à cheval, à gauche, est la zone du palais - Crédit photo : Charles Golden

Une carte du site de fouilles. La structure en forme de fer à cheval, à gauche, est la zone du palais - Crédit photo : Charles Golden

Tous les chercheurs pensent que ce site archéologique, d'une richesse exceptionnelle, appelé Lacanja Tzeltal, était la capitale du royaume Sak Tz'i. Ce site se situe dans l'actuel état du Chiapas, dans le sud-est du Mexique. D'après les premières analyses réalisées sur place, les anthropologues pensent que la capitale a été colonisée pour la première fois en 750 avant J-C, puis occupée pendant plus de 1000 ans.

La recherche de ce site archéologique précolombien a débuté en 1994 par des universitaires qui connaissaient son existence grâce à des inscriptions trouvées sur d'autres sites Mayas. Son existence est également mentionnée dans des sculptures qui sont actuellement conservées dans des musées du monde entier.
Sak Tz'i était sans doute le plus puissant des royaumes Mayas, même si les vestiges retrouvés sur place sont très modestes par rapport à ceux mis au jour sur les sites de Chichen Itza et de Palenque qui se situent dans les environs. Cela est sûrement dû au fait que les fouilles viennent tout juste de commencer.

Cependant, selon Charles Golden, la découverte de ce site reste une avancée majeure dans notre compréhension de la politique et de la culture Maya au cours de l'Antiquité.

La découverte a été rendu publique en décembre 2019, lors de la publication d'un article dans le "Journal of Field Archaeology".

Les chercheurs Schroder et Scherer fouillant le site - Crédit photo : Charles Golden

Les chercheurs Schroder et Scherer fouillant le site - Crédit photo : Charles Golden

Source :

Rédigé par Enzo

Publié dans #Les News, #Mayas

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article