Italie : Découverte d'un ensemble monumental à Sélinonte !

Publié le 25 Août 2021

Des étudiants et des archéologues de l'Université de New York (NYU) et de l'Université de Milan (UniMi) ont mis en lumière de nouvelles preuves de vie antique avec quatre découvertes au Temple R de Sélinonte.

Crédit photo : Parco di Selinunte, Cave di Cusa e Pantelleria

Crédit photo : Parco di Selinunte, Cave di Cusa e Pantelleria

La mission menée par les professeurs Clemente Marconi, Rosalia Pumo et Andrew Ward a permis la découverte d'une partie d'une plate-forme monumentale à deux niveaux qui était probablement utilisée pour abriter l'autel principal du Temple R, le plus ancien de la ville, daté archéologiquement de 570 avant notre ère.

Il s'agit d'un témoignage historique de deux phases différentes de la ville : la plate-forme inférieure date des années de construction du Temple R, tandis que la plate-forme supérieure, plus monumentale, date du Ve siècle av. J.-C.

Crédit photo : Parco di Selinunte, Cave di Cusa e PantelleriaCrédit photo : Parco di Selinunte, Cave di Cusa e Pantelleria

Crédit photo : Parco di Selinunte, Cave di Cusa e Pantelleria

Il s'agit de la même zone où, en 2010, des chercheurs de la mission NYU-UniMi ont trouvé d'abondants restes de sacrifices d'animaux.

Parmi les trouvailles, il y avait aussi deux fers de lance retrouvés brûlés et croisés. "Un cas vraiment exceptionnel dans le monde grec pour les trouver ainsi", a déclaré le professeur Marconi.

"Il était typique des cultes féminins d'avoir des dédicaces d'armes, et la découverte devant le Temple R, dédié à une déesse, n'est certainement pas fortuite", a-t-il déclaré.

Au cours des fouilles, une grande corne de chèvre a également été mise au jour, preuve d'un sacrifice prestigieux à la divinité.

Crédit photo : Parco di Selinunte, Cave di Cusa e PantelleriaCrédit photo : Parco di Selinunte, Cave di Cusa e Pantelleria

Crédit photo : Parco di Selinunte, Cave di Cusa e Pantelleria

Le quatrième artefact découvert est un fragment d'une statue grandeur nature en marbre de Paros. Il s'agit d'un morceau supplémentaire du bras d'un kouros, une statue masculine à fonction votive, dont un fragment de l'avant-bras avait été trouvé il y a quatre ans lors de la campagne NYU-UniMi.

"C'est la première fois qu'une statue de ce type en marbre et grandeur nature est découverte à Sélinonte", a déclaré Clemente Marconi.

"Elle a très probablement été consacrée au VIe siècle, puis démembrée au IVe siècle avant notre ère et les fragments ont été en partie utilisés comme chaux, d'autres ayant servi au remplissage hellénistique".

Crédit photo : NYUCrédit photo : NYU

Crédit photo : NYU

L'intérêt d'une université étrangère pour cette bande de la Sicile est dû au fait que Sélinonte est l'une des cinq cités du monde grec qui ont le plus investi dans la construction de temples entre les âges archaïque et classique.

"Pour faire toute la lumière sur le temple R, trois autres années de fouilles sont encore nécessaires pour mieux étudier les fondations du temple", a déclaré Marconi.

Le conseiller régional pour le patrimoine culturel de la Sicile, Alberto Samona, a également commenté les découvertes. "Les résultats de la campagne de recherche qui vient d'être menée sont d'une grande importance pour la connaissance du sanctuaire urbain construit entre la fin du VIIe et la fin du IVe siècle avant Jésus-Christ", a-t-il déclaré.

"Ils fournissent des éléments intéressants en vue d'une reconstruction historique de la Sicile antique pour un printemps de l'archéologie en Sicile, qui apparaît de plus en plus comme une saison, non seulement bénéfique, mais surtout durable et capable de consolider de solides relations internationales", a-t-il ajouté.

 

Source :

Rédigé par Enzo

Publié dans #Les News, #Europe de l'Ouest

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article