Publié le 24 Octobre 2019

Voici quelques photos du sarcophage du jeune pharaon Toutakhamon, puis des liens vers des ouvrages pour le (re)découvrir !

Cliquez sur les photos pour les voir entièrement !

Photos du sarcophage de ToutankhamonPhotos du sarcophage de Toutankhamon
Photos du sarcophage de ToutankhamonPhotos du sarcophage de Toutankhamon

Voici quelques ouvrages pour tout savoir sur ce pharaon devenu un symbole de toute l'Egypte pharaonique :

- "Le trésor de Toutankhamon", de Z. Hawass. Paru en Mars de 2019. A découvrir ici !

- "La Fabuleuse Découverte de la tombe de Toutankhamon", de H. Carter. Paru en Mars 2011. A découvrir ici !

- "Toutânkhamon - le trésor du pharaon", revue parue en Mai 2019. A découvrir ici !

- "L'affaire Toutankhamon", de C. Jacq. Paru en Novembre 2001. A découvrir ici !

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Repost0

Publié le 23 Octobre 2019

C'est dans la célèbre Vallée des Rois , près de Louxor, qu'une équipe d'archéologues, de conservateurs et d'égyptologues ont mis au jour 30 sarcophages exceptionnellement bien conservés. Il s'agit de tombeaux ayant appartenu à des prêtres et à leur famille.

L'un des sarcophages mis au jour - Crédit photo : KHALED DESOUKI (AFP)

L'un des sarcophages mis au jour - Crédit photo : KHALED DESOUKI (AFP)

"Trente sarcophages en bois peint de plus de 3.000 ans et en excellent état, dans la Vallée des rois, près de Louxordans le sud de l'Egypte : "C'est la première découverte à Assasif par (une équipe égyptienne) d'archéologues, conservateurs et travailleurs", a dit le secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités Mostafa Waziri lors d'une conférence de presse à Louxor.

Les sarcophages ont été découverts la semaine dernière à Assasif, une nécropole sur la rive occidentale du Nil, et des photos ont fuité avant même l'annonce officielle, qui a été faite samedi 19 octobre devant le temple de la reine Hatchepsout. Les trente pièces en bois peint - qui ont servi de cercueils pour des hommes, des femmes et des enfants - ont été trouvées à un mètre sous terre, empilées les unes sur les autres en deux rangées. Ces sarcophages appartiendraient à une importante famille de prêtres.", souligne Franceinfo.

Les sarcophages mis au jour - Crédit photo : KHALED DESOUKI (AFP)

Les sarcophages mis au jour - Crédit photo : KHALED DESOUKI (AFP)

""Nous avons juste effectué quelques retouches de première nécessité sur ces cercueils en très bon état. Ils sont considérés comme en bon état car il n'y avait pas d'implantation" humaine sur le site, a dit à l'AFP Salah Abdel-Galial, un restaurateur local du ministère des Antiquités, en montrant l'une des pièces. 

Selon le ministre des Antiquités Khaled El-Enany, les découvertes importantes, comme celle présentée samedi, avaient ralenti après la révolte populaire de 2011 qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir.

Depuis plusieurs années, les autorités égyptiennes annoncent régulièrement des découvertes archéologiques, dans le but entre autres de relancer le tourisme, mis à mal par l'instabilité politique et les attentats dans le pays depuis la révolution de 2011.", ajoute L'Express.

L'un des sarcophages mis au jour - Crédit photo : KHALED DESOUKI (AFP)

L'un des sarcophages mis au jour - Crédit photo : KHALED DESOUKI (AFP)

D'autres journaux ont publié des articles de qualité sur cette découverte :

- Le Figaro (Article)

- Franceinfo (Article + Vidéo)

- Radio-Canada (Article)

- Paris Match (Article)

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Publié dans #Les News

Repost0

Publié le 22 Octobre 2019

Dans le chapitre précédent, nous avons observé le comportement de l'Homme de Néandertal, ses habitudes, ses lieux de vie ainsi que la préparation des défunts.

Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à l'intelligence de l'Homo neanderthalensis à travers plusieurs sites préhistoriques français.

Crâne de Néandertalien
Crâne de Néandertalien (La Chapelle-aux-Saints) - (Wikipédia)
L'Abri de la Ferrassie, en Dordogne

Le site préhistorique

 

Le site de la Ferrassie se situe en Dordogne, dans l'ouest de la France. Il s'agit d'un abri sous roche qui a été découvert en 1895. Le site, protégé par un auvent, présente une riche stratigraphie s'étalant de -40 000 à -25 000 (les couches stratigraphiques étant disposées sur une hauteur d'environ 6 mètres).

Site de La Ferrassie - (Google Maps) - Cliquez sur les images pour les agrandir !Site de La Ferrassie - (Google Maps) - Cliquez sur les images pour les agrandir !Site de La Ferrassie - (Google Maps) - Cliquez sur les images pour les agrandir !

Site de La Ferrassie - (Google Maps) - Cliquez sur les images pour les agrandir !

Pourquoi ce site est-il si intéressant ?

 

La particularité de ce site est que les équipes menées par les chercheurs Louis Capitan et Denis Peyrony (1896 - 1922) puis Henri Delporte (1968 - 1973) ont mis au jour 8 squelettes néandertaliens (entre 1909 et 1969) qui permettent aujourd'hui de mieux comprendre les habitudes et le comportement de cette espèce.

neandertal
Représentation d'un crâne retrouvé sur le site - Credit photo : Hominides

Lors de la découverte de chaque individu, des objets ont été mis au jour tout près du défunt. Par exemple, des paires de cupules sculptées ont été retrouvés sur la tombe d'un jeune enfant. Ces objets funéraires servaient à décorer la tombe. Ces découvertes indiquent qu'après le décès d'un membre du groupe, les autres procédaient à un enterrement préparé à l'avance, dont le déroulement était le même pour tous les défunts.

pierre ornée de cupules
Bloc de pierre orné de cupules - (Hominides)

 

La grotte du Pech de l'Azé I, en Dordogne
Localisation du site en Dordogne - (Wikipédia)

 

 

C'est dans le nord-ouest du village de Carsac-Aillac en Dordogne que se situent les cinq grottes du Pech de l'Azé (Pech de l'Azé I à Pech de l'Azé V).

 

 

 

 

 

crane d'enfant neandertalien
Crâne d'enfant néandertalien - (Wikipédia)

 

 

Découverte en 1816 par François Jouannet, la première grotte contient de nombreux pigments. En effet, plus de 500 blocs de dioxyde de manganèse (bleus et noirs) et d'oxyde de fer (rouge) ont été découverts sur le site. Après analyse, les experts se sont rendus compte que ces blocs avaient été utilisés par l'Homme, et plus précisément par l'Homme de Néandertal. Cette grande collection de pigments date de -60 000 à -50 000.
 

 

 

 

 

oxyde de fer
Pigment d'oxyde de fer retrouvé sur le site (Wikipédia)

 

 

Ces pierres colorées semblent avoir été utilisées par l'Homme sur des surfaces douces comme la peau (humaine ou animale) comme le montrent certains côtés arrondis des blocs.

Les grottes d'Arcy-sur-Cure, dans l'Yonne

Les grottes d'Arcy-sur-Cure représentent l'un des plus beaux gisements préhistoriques du bassin parisien. Les nombreuses strates (couches stratigraphiques) indiquent une longue période d'occupation, allant du Paléolithique moyen (200 000 ans avant notre ère) au Moyen-Âge en passant par l'Epipaléolithique (jusqu'à 12 000 avant J.-C.). Ces grottes regroupent un grand trésor de vestiges (outils, os, représentations de l'art pariétal, etc).

Intérieur de la grande grotte (Damien Butaeye)

Les archéologues qui ont fouillé ces repères se sont aperçus que, parmi les 18,5 kilogrammes d'ocre présents sur le site, certains morceaux sont usés. En effet, d'autres morceaux mis au jour dans un foyer environnant indique que les néandertaliens qui ont vécu sur le site l'on fait chauffer afin de changer sa couleur.

Sources :

Site de La Ferrassie :

- Hominidés

- "Tout sur l'Archéologie", Flammarion - page 32

La grotte du Pech de l'Azé I :

- Wikipédia (vérifié)

- "Tout sur l'Archéologie", Flammarion - page 32

Les grottes d'Arcy-sur-Cure :

- Grottes-arcy

- Wikipédia (vérifié)

- "Tout sur l'Archéologie", Flammarion - page 32

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Repost0