Publié le 30 Juin 2020

Voici le premier tome de la série "Histoire et Civilisations", créée par National Geographic et Le Monde. Ce tome nous plonge au cœur de l’Égypte pharaonique, et plus particulièrement aux origines de cette civilisation, au temps des premières dynasties.

 

Cliquez sur les photos pour les voir complètement !

Première et dernière de couverture, page 7 et 61 - Crédit photo : Enzo l'Apprenti Archéologue
Première et dernière de couverture, page 7 et 61 - Crédit photo : Enzo l'Apprenti ArchéologuePremière et dernière de couverture, page 7 et 61 - Crédit photo : Enzo l'Apprenti ArchéologuePremière et dernière de couverture, page 7 et 61 - Crédit photo : Enzo l'Apprenti Archéologue

Première et dernière de couverture, page 7 et 61 - Crédit photo : Enzo l'Apprenti Archéologue

Quatrième de couverture : La naissance de l’Égypte pharaonique fut un processus long et complexe. L'apparition d'une royauté unique en constitua la manifestation la plus spectaculaire. Au cours des premiers siècles de son existence, elle créa une architecture monumentale en produisit un art original, témoins d'une civilisation brillante. Ce développement n'avait pourtant rien d'inéluctable. Vers la fin du IVe millénaire, plusieurs royautés précoces apparurent dans la vallée du Nil, entre la Méditerranée et le nord du Soudan. L'intégration de ces espaces très divers et de leurs populations variées, tantôt par la force, tantôt par la négociation, s'étala sur plusieurs siècles. La consolidation du pouvoir pharaonique connut des phases de centralisation et des périodes de division politique. Les inscriptions des protagonistes de ces événements ainsi que les premiers textes littéraires connus en fixent le souvenir. De même, les fouilles archéologiques nous révèlent un mode peu connu jusqu'à très récemment, à commencer par les sites urbains, les ports ou les régions lointaines parcourues par les agents du roi en quête de produits de luxe. Ce livre analyse avec clarté la formation de la monarchie pharaonique et son évolution jusqu'à l'avènement des grands conquérants du milieu du IIe millénaire.

Dans ce tome, les dossiers (quelques pages à la fin de chaque chapitre) sont centrés sur :

  • La construction d'une pyramide
  • La momification, la voie vers l'au-delà
  • La vie quotidienne
  • Le panthéon égyptien

***

Ma note : 10 /10

Ma critique : J'ai été très surpris par ce livre (dans le bon sens du terme !). Les textes sont claires et précis et accompagnés de magnifiques photos. A la fin des chapitres, des dossiers nous expliquent un thème en particulier (dans ce tome, il y a par exemple la momification). Pour résumer, je recommande vivement ce livre qui vous aidera à mieux comprendre les origines de cette civilisation aujourd'hui devenue si célèbre.

Site du vendeur : National Geographic

 

Pour découvrir la description et la critique du tome suivant (tome 2) : cliquez-ici !

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Repost1

Publié le 30 Juin 2020

Des archéologues ont découvert les vestiges d'une colonie extrêmement rare dont on pense qu'elle remonte à près de 3500 ans, c'est-à-dire au cours de l'Âge de Bronze tardif, sur l'ancienne route de la soie.

Les chercheurs ont mis au jour les vestiges de 5 bâtiments ainsi que des objets en céramique et des os d'animaux sur ce site archéologique qui se situe à Xinjiang, dans l'actuelle Chine Occidentale.

Selon un chercheur, ces résultats fourniront des informations précieuses aux historiens afin d'en apprendre davantage sur le mode de vie mais également les schémas de migration de ceux qui vivaient, à l'époque, dans les vastes prairies entre l'Europe et l'Asie.

Une équipe d'experts à récemment découvert les traces de l'ancienne communauté en-dessous d'un groupe d'anciennes tombes, à l'est de la vallée de la rivière Ili, dans l'actuel Xinjiang.

Vue aérienne du chantier de fouilles - Crédit photo : CCTV

Vue aérienne du chantier de fouilles - Crédit photo : CCTV

On pense que ce groupe de tombes a appartenu à un peuple nomade et contient environ 30 tombes rectangulaires, chacune contenant une seule chambre.

Les chercheurs pensent que ces tombes datent d'il y a environ 2000 ans, ce qui les reliraient à la dynastie Han de Chine (206 av. J-C à 220 ap. J-C). C'est également à cette époque que les activités commerciales sur la route de la soie ont commencer à prospérer. Le site le plus ancien date de l'Âge de Bronze et se situait à environ 50 centimètres en-dessous du site funéraire.

Ce site a été mis au jour par les chercheurs par accident, après qu'ils se soient aperçus que la terre présente autour de l'une des tombes été différente de celle des autres.

Fragments de céramiques découverts sur le site - Crédit photo : CCTV

Fragments de céramiques découverts sur le site - Crédit photo : CCTV

Les membres de l'Institut des Reliques Culturelles et Archéologiques de Xinjiang ont fouillé un grand nombre de fragments en céramique ainsi que des os appartenant à des vaches, des moutons, des chevaux et des antilopes vieux de près de 1000 ans.

Les ruines de deux grands bâtiments d'environ 200 mètres carrés ainsi que celles de trois autres édifices plus modestes de 50 mètres carrés ont été découvertes. Les chercheurs ont également trouvé des preuves d'utilisation du feu et du charbon sur le site à l'époque de son occupation.

Ruan Rongqui, l'un des archéologues qui ont découvert le site, a déclaré que le site de l'Âge de Bronze mesurait près de 500 mètres carrés.

Tombe découverte sur le site - Crédit photo : Institut Archéologique de Xinjiang

Tombe découverte sur le site - Crédit photo : Institut Archéologique de Xinjiang

Source :

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Publié dans #Les News, #Chine

Repost0

Publié le 26 Juin 2020

Un certain nombre de fours romain en briques crues ainsi qu'un grand mur datant de la fin de l’Égypte pharaonique ont été découverts sur l'Avenue des Sphinx à Louxor.

Crédit photo : Ministère du Tourisme et des Antiquités Egyptien (MTAE)

Crédit photo : Ministère du Tourisme et des Antiquités Egyptien (MTAE)

C'est au cours de fouilles archéologiques entreprises sur l'Avenue des Sphinx, dans la région de Nagaa Abu Asaba à Louxor, qu'une mission archéologique égyptienne a découvert ces fours romains qui servaient à cuire l'argile, ainsi qu'un large mur qui protégeait autrefois la partie orientale du Nil contre les inondations.

Voici maintenant quelques photos des fours romains mis au jour :

Fours romains découverts à Louxor - Crédit photo : MTAE
Fours romains découverts à Louxor - Crédit photo : MTAE
Fours romains découverts à Louxor - Crédit photo : MTAE

Fours romains découverts à Louxor - Crédit photo : MTAE

Un imposant mur constitué de blocs de grès à également été découvert. Ce mur fait 30 mètres de long pour 2,5 mètres de haut et 3 mètres de large et a été construit au cours du déclin de l’Égypte ancienne.

Voici maintenant quelques photos du mur égyptien mis au jour :

Egypte : Des fours romains et un grand mur découverts à Louxor
Egypte : Des fours romains et un grand mur découverts à Louxor

Source :

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Publié dans #Les News

Repost0