L'Homme de Néandertal

Publié le 17 Avril 2019

Dans le chapitre précédent, nous avons vu que des squelettes d'Homo heidelbergensis ont été retrouvés à Atapuerca, dans la Sima de los Huesos (en Espagne). Après plusieurs analyses, les spécialistes ont relevé des similitudes avec des squelettes d'Homo neanderthalensis. Nous pouvons donc penser que l'Homme de Néandertal est un descendant direct d'H. heidelbergensis.

Crâne de l'Homme de Neandertal

Crâne de l'Homme de Neandertal

1 - / Où vivait l'homme de Néandertal ?

Les néandertaliens ont presque été les seuls à résister aux climats rudes d'Europe (climats froids et instables). Seuls certains animaux comme les rhinocéros et les mammouths s'y sont également adaptés.

Les premiers néandertaliens se sont installés en Espagne, mais ce se sont ensuite déplacés, comme le montrent plusieurs fossiles découverts en Sibérie et au Moyen-Orient. Quelques spécimens ont également été mis au jour en Ouzbékistan. Des études biologiques, basées sur l'observation du génome des spécimens retrouvés, ont montré que l'Homme de Néandertal possédait des similitudes avec les hommes modernes.

Un métissage a été effectué pour comparer H. neanderthalensis et H. sapiens. Les résultats obtenus indiquent que ces deux espèces n'ont probablement jamais vécu à la même période.


 
Source : https://www.hominides.com

Source : https://www.hominides.com

2 - / Comment vivaient-ils ?

Tous les spécimens néandertaliens découverts se ressemblent beaucoup, même si tous ne datent pas de la même époque. C'est cette faible diversité génétique qui permet de penser que les néandertaliens n'étaient pas très nombreux et qu'ils vivaient en petits groupes isolés.

La plupart de ces "clans" ont occupé le Moyen-Orient et le sud-ouest de la France.

3 - / Comment étaient-ils ?

Même si les premiers traits néandertaliens sur H. heidelbergensis apparaissent dès -400 000, ce n'est qu'à partir de -250 000 que l'Homme de Néandertal se développe et devient une espèce à part entière. Il est apparu au cours d'une période interglaciaire (climat plus chaud) puis à disparu au cours d'une période glaciaire

Reconstitution de l'Homo neanderthalensis

Reconstitution de l'Homo neanderthalensis

Anatomie :
  • Visage proéminent (très prononcé, arrondi)
  • Arcades sourcilières épaisses
  • Cerveau similaire aux hommes modernes
  • Stature robuste
  • Grosses dents
  • Membres relativement courts

 

Sources : https://www.la-croix.com et http://neandertal.museedelhomme.frSources : https://www.la-croix.com et http://neandertal.museedelhomme.fr

Sources : https://www.la-croix.com et http://neandertal.museedelhomme.fr

Néandertal était donc une espèce aux traits archaïques qui a su s'adapter à des climats rudes.

4 - / Comment se nourrissaient-ils ?

Les spécialistes ont procédé à des mesures isotopiques* sur les os et les dents des squelettes retrouvés pour connaitre leur régime alimentaire.

*Une mesure isotopique est une méthode qui consiste à analyser la masse des molécules afin d'obtenir un spectre de masse. Ce dernier permet d'identifier les molécules et de connaitre leur composition isotopique. Des isotopes sont des éléments chimiques qui possèdent le même nombre de protons (et donc d'électrons) mais qui se distinguent par leur nombre de neutrons (et donc nucléons). Ils possèdent les mêmes propriétés chimiques.

Grâce à cette méthode, on sait maintenant que 80 à 90% de leurs apports en protéines étaient représentés par la viande. Pour se nourrir, les individus chassaient en petits groupes. Ils s'attaquaient aussi bien aux troupeaux (chevaux, rennes, bisons) qu'aux animaux solitaires (cerfs, rhinocéros).

Ils mangeaient également de plus petits animaux comme des lapins, des oiseaux et des tortues. Ils pratiquaient également la pêche au saumon, à la truite et aux fruits de mer.

 

Les découvertes :

- Des os de mammouths ont été découverts à Jersey, sur la Cotte de Saint-Brélade (île située au large de la Bretagne). Ils datent de -250 000.
 

Source : https://www.google.fr/mapsSource : https://www.google.fr/maps

Source : https://www.google.fr/maps

- Découverte de tanins sur un outil en pierre datant de -240 000 en Allemagne, sur le site de Neumark-Nord.

Source : https://www.google.fr/mapsSource : https://www.google.fr/maps

Source : https://www.google.fr/maps

5 - / Comment s'occupaient-ils de leurs défunts ?

Les néandertaliens enterraient leurs défunts, comme le montre la découverte d'un squelette dans une fosse sur le site de La Chapelle (en France). Mais peu de squelettes enterrés ont été mis au jour, ce qui suggère que cette pratique n'était pas courante.

Source : https://www.hominides.com

Source : https://www.hominides.com

Rédigé par Enzo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bonjour !

Je viens de tomber sur ce blog, plus particulièrement sur l'article que tu as fait sur Néandertal.
Je m'intéresse pas mal à ce sujet et je me suis dit que cela pourrait sûrement t'aider à compléter ton article de faire quelques remarques ? Fais-en ce que tu souhaites, en somme, je trouve ça sympa de pouvoir mettre un petit commentaire ici !
Tout d'abord : la source utilisée est hominides.com, bien que ce site soit bien détaillé, je pense que certaines informations n'y sont pas toujours abordés (avis de professeurs préhistoriens - je suis en licence).

Alors j'ai tout de même quelques questions :
- Comment les néandertaliens ont fait pour n'apparaître qu'en Espagne dans les premiers temps ? (bien qu'on n'ait pas de preuves archéologiques, comment, dans la pratique, c'est faisable de surgir quasiment de nulle part ? - cela reflète à mon sens des migrations venant d'un peu tous les bords, qu'il s'agisse du Maghreb, de l'Europe ou du Moyen Orient)

- Comment est-ce possible qu'il y ait des capacités cognitives et génétiques que les Homo sapiens ont et que les néandertaliens avaient également, s'il n'ont pas vécu à la même période ? Les études sur la génétique (bien que l'étude de l'ADN ancien se soit développée majoritairement dans la dernière décennie) me semble centrale, notamment avec ce qui a été démontré avec le fameux "1 à 4% de génome commun avec Néandertal", qui reflète à peu près les interactions ayant pu avoir lieu entre notre cher Néandertal et notre bien aimé Sapiens, s'ils sont parfaitement différents, évidemment (mais cela relève d'un autre débat, ne nous étalons pas!).

- De la même manière, comment expliquer que l'on trouve des cultures lithiques similaires entre des groupes associés à H. neanderthalensis et à H. sapiens, comme le Châtelperronien, dont l'auteur est terriblement incertain, par exemple ?

D'ailleurs, le lithique est peut-être un élément qui n'est pas assez mis en avant dans cet article : il me semble pourtant être assez primordial dans l'étude de Néandertal.

Un point important dans la catégorie "alimentation", bien qu'il n'y soit pas directement lié, me semble être le traitement des maladies par les plantes, reflétant la connaissance du monde de ces populations du passé (malheureusement je suis incapable de trouver l'article de base qui évoque cela, seulement des articles de journaux vulgarisateurs).

Pour suivre le courant des pensées actuelles, il pourrait être intéressant également d'évoquer le côté "cannibalisme" de Néandertal, qui ne reflète pas nécessairement de la barbarie / sauvagerie comme on a longtemps tendu à le croire (bien que je ne pense pas qu'il s'agisse d'un caractère propre aux populations néandertaliennes et que ça me paraisse évident que c'ait été une pratique commune il y a 100 000 ans, ça n'est peut-être pas le cas pour tous !)
Ensuite, un de mes sourcils a froncé lorsque j'ai lu "La Chapelle" : il s'agit plutôt de La-Chapelle-aux-Saints... je chipote un peu pour rien, je l'avoue oui oui mais cela me semble important puisque c'est un site central en France ! De plus, je ne pense pas qu'on puisse simplement poser que "peu de squelettes enterrés ont été mis au jour, ce qui suggère que cette pratique n'était pas courante.". Les squelettes ne sont peut-être pas simplement conservés avec le temps : 40 000 ans voire plus, c'est long ! Les sols sont parfois acides et ne permettent pas la conservation d'ossements, on n'a jamais fouillé la Terre dans son intégralité, il y a des zones sous-marines qu'on ne peut pas fouiller ou avec beaucoup de difficulté, où peut-être seraient présents des sépultures néandertaliennes, qui sait ?! Dernièrement, bien que La-Chapelle-aux-Saints ne soit pas la seule sépulture mise au jour (et que je ne remette absolument pas en cause le fait que Néandertal ait enterré ses morts et les a sans doute pleuré, aussi), il est important de souligner que les sépultures sont basées sur des interprétations contemporaines de ce que nous considérons comme des sépultures. Certains chercheurs se battent à coup d'articles pour infirmer ou confirmer le fait que tel endroit soit une sépulture ou non... C'est dire ! Beaucoup de sujets reposent sur la manière dont on a envie de percevoir ces milliers d'individus qui ne sont pas totalement comme nous mais qui sont un peu comme nous en même temps, et qui suscitent tant de questionnements, depuis 1856.

V'là, si ça peut t'aider pour compléter certaines choses : soyons fous ! :D
Répondre
E
Bonjour,
Merci beaucoup d'avoir pris le temps de laisser un petit commentaire. Merci pour toutes ces informations.