Royaumes et Empires du Proche-Orient (Histoire et Civilisations - Tome 5)

Publié le 11 Juillet 2020

Voici le cinquième tome de la série "Histoire et Civilisations", créée par National Geographic et Le Monde. Ce tome nous plonge au cœur du Proche-Orient et revient sur la géopolitique dans cette région, notamment au temps de l'après royaume hittite qui a donné naissance à de nombreux petits États après sa disparition.

 

Cliquez sur les photos pour les voir complètement !

Première et dernière de couverture, pages 7 et 69 - Crédit photo : Enzo l'Apprenti Archéologue
Première et dernière de couverture, pages 7 et 69 - Crédit photo : Enzo l'Apprenti ArchéologuePremière et dernière de couverture, pages 7 et 69 - Crédit photo : Enzo l'Apprenti ArchéologuePremière et dernière de couverture, pages 7 et 69 - Crédit photo : Enzo l'Apprenti Archéologue

Première et dernière de couverture, pages 7 et 69 - Crédit photo : Enzo l'Apprenti Archéologue

Quatrième de couverture : Placé entre la Méditerranée, l’Anatolie et l’Euphrate, le Proche-Orient ancien fut longtemps soumis au contrôle de ses grands voisins égyptien et mésopotamien.Résultat, aucun des États qui y naquit ne parvint à devenir une puissance politique ou militaire. Mais sa situation à la croisée des grandes routes maritime et terrestre régionales lui permit de prospérer et d’être un carrefour culturel fleurissant. Vers 1200 av. J.-C., l’équilibre politique proche-oriental fut totalement bouleversé par une grande crise qui allait entièrement renouveler la carte régionale. De petits États néo-hittites naquirent des cendres du puissant royaume hittite en Syrie du nord et en Anatolie orientale. Sur la côte méditerranéenne, quand Ougarit disparut pour toujours au nord, les Philistins s’installèrent au sud. À l’ouest du Jourdain, Israël et Juda virent le jour. En Syrie et haute Mésopotamie, les bédouins araméens construisirent leurs propres royaumes. Seules les cités-États portuaires phéniciennes purent se maintenir sans trop de heurts. L’histoire proche-orientale s’écrivit ensuite au gré des conquêtes des grands empires, néo-assyrien, néo-babylonien, puis perse. Aucun des États de la région ne put maintenir son indépendance, mais leur influence fut considérable. En héritage, le royaume de Juda nous a laissé le monothéisme, et les autres peuples, les premiers alphabets.

 

Dans ce tome, les dossiers (quelques pages à la fin de chaque chapitre) sont centrés sur :

  • La naissance de l'alphabet
  • La Bible, archéologie et histoire
  • Navires marchands et de guerre phéniciens
  • Persépolis, la grande capitale de l'Empire perse.

***

Ma note : 10 /10

Ma critique : Ce quatrième tome est très intéressant d'autant plus qu'il ne se centre pas sur une civilisation en particulier mais il aborde un grand nombre de civilisation du Proche-Orient. Il offre ainsi de nouvelles connaissances, tant sur les vestiges mis au jour que sur les similitudes et les différences entre ces royaumes et ces empires.

Site du vendeur : National Geographic

 

Pour découvrir la description et la critique du tome précédent (tome 4) : cliquez-ici !

Rédigé par Enzo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article