Une nouvelle espèce d'Oviraptorosaure découverte en Mongolie

Publié le 25 Février 2019

Une nouvelle espèce d'Oviraptorosaure a été découverte en Mongolie. Cette espèce aurait vécu au cours du Crétacé Supérieur. C'est ce qu'à rapporté l'étude publiée début Février 2019 dans la revue PLOS ONE. Accompagné de ses collèges de l'Université nationale de Séoul en Corée du Sud, Yuong-Nam Lee a rédigé cette étude.

 

Reconstitution d'un Gobiraptor minutus - Credit : Do Yoon Kim (2019)

Reconstitution d'un Gobiraptor minutus - Credit : Do Yoon Kim (2019)

Les Oviraptorosaures formaient un groupe très diversifié, avec des oiseaux à plumes semblables à ceux vivant au cours du Crétacé en Asie et en Amérique du Nord.

Malgré le grand nombre de squelettes complets d'oviraptorosaures découverts en Chine du Sud et en Mongolie, le régime alimentaire et les stratégies alimentaires de ces dinosaures sans dents sont toujours des grands mystères. Dans cette étude, Lee et ses collèges ont décrit le squelette incomplet d'un oviraptorosaure découvert dans la formation géologique de Nemegt, dans le désert de Gobi en Mongolie.

Cette nouvelle espèce, nommée Gobiraptor minutus, se distingue des autres oviraptorosaures par sa mâchoire épaisse inhabituelle. Cette morphologie unique suggère que Gobiraptor utilisait une stratégie alimentaire qui consiste à écraser ses proies. Cette technique confirme les hypothèses antérieures qui proposaient que ces dinosaures se nourrissaient d’œufs, de graines et de mollusques à carapace dure. Les analyses histologiques* du fémur ont révélé que le spécimen était sans doute un jeune individu.

* Analyse histologique : Analyse qui consiste d'ordinaire à détecter une maladie chez un patient (comme une tumeur osseuse). Ici, elle permet de connaître la croissance du tibia étudié, ce qui permet de donner approximativement l'âge de l'individu.

La découverte d'une nouvelle espèce d'oviraptorosaure dans la formation de Nemegt, qui est constituée principalement de dépôts de rivières et de lacs, confirme que ces dinosaures étaient extrêmement bien adaptés aux environnements humides. Les auteurs proposent que différentes stratégies peuvent expliquer la diversité taxonomique et la rapide évolution de ce groupe dans la région.

Les auteurs ajoutent que : "Un nouveau dinosaure, Gobiraptor minutus, de la formation de Nemegt, du Crétacé Supérieur, est décrit ici sur la base de la découverte d'un seul spécimen holotype qui possède des éléments crâniens et post-crâniens incomplets. Cette morphologie unique de la mâchoire et le régime spécial déduit en conséquence de Gobiraptor indiquent également que ces différentes stratégies alimentaires peuvent être un des plus importants facteurs liés à la grande diversité des oviraptorosaures dans le bassin de Nemegt."

 

Source :

Rédigé par Enzo

Publié dans #Les News

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article