Publié le 21 Mai 2018

dicraeosaurus
Source image : http://dinosaurpictures.org

Nom Scientifique : Dicraeosaurus

Nom binominal : Dicraeosaurus hansemanni

Signification de son nom : "reptile fourchu"

Famille : Dicraeosauridés

Ordre : Saurischiens

Classification Supérieure : Dicraeosauridae

Alimentation : Herbivore

Localisation : Dans la fondation géologique de Tendaguru (en Tanzanie)

Époque : Il y a environ 150 millions d'années (Jurassique Supérieur)

Taille : Environ 6 mètres de hauteur.

Longueur : Jusqu'à 20 mètres de longueur.

Poids : Environ 17 tonnes

Premiers Fossiles Retrouvés : Décrit en 1914 par Werner Janensch.

Particularités : Comme le Dicraeosaurus était très lourd, il se déplaçait lentement. Contrairement au Lapparentosaurus, il avait les vertèbres creuses. D'après les fossiles retrouvés sur les différents sites, les archéologues pensent que le Dicraeosaurus vivait en troupeau. Il avait des dents peu tranchantes, ce qui était pratique pour se nourrir car il pouvait facilement arracher les feuilles des arbres.

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Repost0

Publié le 16 Mai 2018

       1) Une découverte hasardeuse

Au nord de l'île de Rügen, en Allemagne, un archéologue amateur,  Rene Schoen, a découvert avec son élève  Luca Malaschnitschenko un important trésor qui aurait pu appartenir au roi  Harald Iᵉʳ de Danemark (surnommé Bluetooth), qui régna de 956 à 986.

Les deux chercheurs utilisaient un détecteur de métaux. Lorsque ce dernier a détecté un métal, Rene Schoen et son compagnon pensaient tomber sur un déchet sans aucune valeur. Ils se rapprochèrent de l'objet et, après un examen complet, ils ont découvert qu'ils avaient mis au jour une pièce d'argent.


 

archéologie
Source image : http://decouvertes-archeologiques.blogspot.fr

 

      2) Des fouilles sur 400m²

 

Le service archéologique régional a autorisé les archéologues à effectuer des fouilles archéologiques pour découvrir d'autres vestiges. Après plusieurs jours de travail intensif, les chercheurs ont finalement mis au jour un important trésor de la dynastie de Jelling. Ils ont découvert des colliers tressés de perles, des broches, beaucoup d'anneaux, un marteau de Thor et environ 600 pièces ébréchées.

 

L'archéologue principal chargé des fouilles, Michael Schirren, s'est exprimer en disant que «Ce trésor est la plus grosse découverte de pièce Bluetooth en une seule fois dans la région du sud de la mer baltique, et cela est donc d'une grande importance."

Parmi les pièces découvertes, la plus ancienne remonte au 8ème siècle (714) et la plus récente date du 10ème siècle (983).

 

découvertes archeologiques
Source image : http://decouvertes-archeologiques.blogspot.fr

 

Toutes les pièces de ce trésor ont été enterrées au même moment, vers la fin des années 980. C'est une période importante du règne du roi Harald puisqu'à cette époque là, il avait fui en Poméranie* à cause d'une rébellion menée par son propre fils,  Sven Gabellart.

*Poméranie – Région côtière au sud de la Mer Baltique.
 

3) Une découverte qui confirme les données historiques


Cette découverte est en accord avec les sources historiques, et c'est très rare. C'est pourquoi l'archéologue  Detlef Jantzen s'est exprimé en disant que : « Nous avons ici le cas rare d'une découverte qui semble corroborer des sources historiques ». Cette découverte confirme les données historiques car le roi Harald 1er, né Viking, est devenu chrétien et a implanté cette religion au Danemark.

decouvertes archeologiques
Source image : http://decouvertes-archeologiques.blogspot.fr

 

Quelle que soit la valeur marchande du trésor, cette découverte apporte une source inestimable d'informations pour les chercheurs qui avaient très peu de matériel écrit couvrant cette période troublée.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Publié dans #Les News

Repost0

Publié le 14 Mai 2018

Les temples grecs sont construits selon une architecture bien spécifique à la Grèce Antique. Ils se divisent en deux parties. L'une d'elles, la partie fermée, s'appelle le sékos. Cette même salle se divise en trois autres parties. En effet, on retrouve le naos, le pronaos et l'adyton ou l'opisthodome (selon les temples).

Le naos, du latin "cella" est le nom donné à la partie fermée d'un temple grec qui se situe au centre du sékos, c'est un sanctuaire. Par exemple, le temple de Neptune situé sur le site de Paestum contient un naos.

naos
Source image : http://valdearcos.es/

Parfois, au fond du temple, on peut trouver un adyton, qui a pour caractéristique plusieurs fonctions religieuses. Si l'adyton est souterrain, on parlera alors de crypte mais si au contraire, il est surélevé, on emploiera plutôt le terme de podium.

adyton
Source image : http://www.ingeniumhouse.fr

 

Dans ce lieu est toujours présent un pronaos. Il s'agit de l'entrée du temple. Soit le pronaos est une porte, et dans ce cas il a la même largeur que le naos qu'il précède, soit il a la largeur de l'édifice, et dans ce cas il est orné de colonnes (entre 2 et 8 colonnes).

Pronaos
Source image : http://valdearcos.es

 

On peut également trouver un opisthodome derrière le naos (à la place de l'adyton). Il s'agit d'une chambre. L'opisthodome était souvent utilisé comme coffre-fort pour conserver et protéger le trésor public d'un temple ou même d'une ville (comme l'opisthodome du Parthénon qui détenait le trésor d'Athènes).

opisthodome
Source image : http://francoib.chez-alice.fr

 

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Repost0