chine

Publié le 5 Avril 2021

Des archéologues chinois ont annoncé la découverte de plusieurs vestiges dans les célèbres ruines de Sanxingdui, dans le sud-ouest de la province du Sichuan, en Chine. Les découvertes réalisées dans cette région permettent de mieux comprendre les origines de la civilisation chinoise.

Masque en or restauré - Crédit photo : Chengdu Cultural Heritage Administration

Masque en or restauré - Crédit photo : Chengdu Cultural Heritage Administration

Une équipe d'archéologues a découvert six nouvelles fosses sacrificielles ainsi que plus de 500 artefacts dont la plupart sont datés de plus de 3 000 ans. La découverte a eu lieu dans les ruines de Sanxingdui et a été déclarée par l'Administration nationale du patrimoine culturel dans la capitale provinciale de Chengdu.

Jusqu'à présent, les archéologues ont découvert de nombreux objets tels que des (morceaux) de masques en or ou en bronze, des arbres en bronze ainsi que de nombreuses pièces d'ivoires comme des sculptures miniatures. Les fouilles ont également permis de mettre au jour des grains de riz carbonisés et des graines. Ces découvertes ont eu lieu dans quatre fosses qui font toujours l'objet de fouilles archéologiques.

 

Masque et morceaux de masque en or - Crédit photo : Chengdu Cultural Heritage AdministrationMasque et morceaux de masque en or - Crédit photo : Chengdu Cultural Heritage Administration

Masque et morceaux de masque en or - Crédit photo : Chengdu Cultural Heritage Administration

Lei Yu, archéologue rattaché à l'Institut de recherche sur les vestiges culturels et archéologiques du Sichuan, a fait part de sa surprise lors de la découverte d'objets en bronze jamais découverts jusque là. Il mentionne par ailleurs la découverte de quelques artefacts en bronze ornés de motifs étranges représentant des dragons et des vaches.

Une autre découverte majeure est celle de résidus de soie et de produits textiles. Cette découverte est d'autant plus importante que c'est la première fois que ce type d'objets est découvert dans les ruines de Sanxingdui. Néanmoins, les chercheurs savaient déjà que l'ancien royaume Shu était l'une des principales origines de soie dans la Chine ancienne.

Deux fosses fouillées - Crédit photos : Chengdu Cultural Heritage AdministrationDeux fosses fouillées - Crédit photos : Chengdu Cultural Heritage Administration

Deux fosses fouillées - Crédit photos : Chengdu Cultural Heritage Administration

Les fosses ont été découvertes à proximité d'autres fosses mises au jour en 1986. Elles sont de forme quadrangulaire et de surface très variable (de 3,5 à 19 mètres carrés). Le regroupement de ces fosses forme une grande zone dans laquelle les habitants de la région pouvaient déposer des sacrifices en l'honneur de la terre, du ciel et de leurs ancêtres. Ils pouvaient aussi prier pour la prospérité et la paix.

Il faut bien se rendre compte des importants moyens matériels et humaines qui ont été mis en place lors des fouilles. En effet, plus de 30 institutions ont participé au chantier et on peut noter l'utilisation de technologies modernes dans le cadre des fouilles mais aussi de la préservation des vestiges.

Le site des ruines de Sanxingdui est considéré comme l'une des plus grandes découvertes archéologiques du XXe siècle. Il a été mis au jour accidentellement dans les années 1920 lorsqu'un fermier a voulu creuser un fossé. D'une superficie de 12 kilomètres carrés, les ruines sont localisées dans la ville de Guanghan, à environ 60 km de Chengdu. D'après les vestiges retrouvés, les chercheurs pensent que ce site met en évidence une occupation remontant au royaume Shu qui est apparu il y a 4 800 ans et a perduré pendant plus de 2 000 ans.

En 1986, un grand nombre de reliques avaient été retrouvées dans les fosses n°1 et n°2, suscitant ainsi l'intérêt du monde entier. Jusqu'à présent, plus de 50 000 fragments d'artefacts ont ainsi été découverts à Sanxingdui. Depuis 1988, le site est protégé par l’État.

 

Cliquez sur les photos ci-dessous pour les voir complètement !

Détails d'un objet en bronze - Crédit photos : Chengdu Cultural Heritage AdministrationDétails d'un objet en bronze - Crédit photos : Chengdu Cultural Heritage Administration
Détails d'un objet en bronze - Crédit photos : Chengdu Cultural Heritage AdministrationDétails d'un objet en bronze - Crédit photos : Chengdu Cultural Heritage Administration

Détails d'un objet en bronze - Crédit photos : Chengdu Cultural Heritage Administration

1 : Objet en or / 2 : Masque en bronze découvert en 1986 - Crédit photos : Chengdu Cultural Heritage Administration1 : Objet en or / 2 : Masque en bronze découvert en 1986 - Crédit photos : Chengdu Cultural Heritage Administration

1 : Objet en or / 2 : Masque en bronze découvert en 1986 - Crédit photos : Chengdu Cultural Heritage Administration

Source :

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Publié dans #Les News, #Chine

Repost0

Publié le 1 Décembre 2020

Les archéologues ont découvert une terrasse surélevée qui serait à l'origine des fondations d'un grenier datant de 2 000 ans dans la région autonome de Mongolie intérieure au nord de la Chine.

Crédit photo : Peng Yuan/Xinhua News Agency

Crédit photo : Peng Yuan/Xinhua News Agency

La découverte a eu lieu dans les ruines d'un village de la dynastie occidentale des Han (206 av. J.-C. à 25 ap. J.-C.) qui s'étend sur près de 110 000 mètres carrés dans le district de Yuquan en Mongolie Intérieure. La structure rectangulaire mesure 170 mètres de long et 21 mètres de large.

Les fouilles réalisées sur le site ont été organisées par deux instituts : l'université Yat-sen et l'institut de recherche régional des reliques culturelles et archéologiques.

Liu Yang, le directeur des fouilles, s'est exprimé à propos de la découverte :

 

Au total, 16 travées ont été découvertes sous le plancher du sol. Il s'agit d'un système de ventilation pour éviter l'humidité. Des éléments montrent que du bois de pin a été utilisé pour la construction des murs, probablement pour sa résistance aux insectes et à l'humidité.

Xinhua News Agency

Crédit photos : Peng Yuan/Xinhua News AgencyCrédit photos : Peng Yuan/Xinhua News Agency

Crédit photos : Peng Yuan/Xinhua News Agency

A la suite de la découverte du grenier, les équipes de fouilles ont fouillé les caves. D'après les premières analyses, il semble que ces dernières contiennent encore des traces de céréales. Les chercheurs ont également mis au jour des pots en terre contenant les inscriptions "wan dan". Cela signifie "grains abondants".

Jin Zhiwei, un archéologue de l'équipe de fouille rattachée à l'université organisatrice, a déclaré que c'est la première fois qu'une grange est fouillée à proximité d'un village de la dynastie occidentale des Han. Cela permet donc de fournir des matériaux visuels utiles pour l'étude de l'architecture des greniers mais aussi sur la notion de ville frontalière à cette époque.

Cette découverte est d'une importance capitale pour l'étude de la technologie architecturale ancienne de la Chine, le déploiement stratégique militaire du gouvernement central dans les zones le long de la Grande Muraille dans la région du nord, et l'économie agricole dans le nord de la Chine pendant la dynastie Han.

Crédit photos : Peng Yuan/Xinhua News AgencyCrédit photos : Peng Yuan/Xinhua News Agency
Crédit photos : Peng Yuan/Xinhua News AgencyCrédit photos : Peng Yuan/Xinhua News Agency

Crédit photos : Peng Yuan/Xinhua News Agency

Source :

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Publié dans #Chine, #Les News

Repost0

Publié le 30 Juin 2020

Des archéologues ont découvert les vestiges d'une colonie extrêmement rare dont on pense qu'elle remonte à près de 3500 ans, c'est-à-dire au cours de l'Âge de Bronze tardif, sur l'ancienne route de la soie.

Les chercheurs ont mis au jour les vestiges de 5 bâtiments ainsi que des objets en céramique et des os d'animaux sur ce site archéologique qui se situe à Xinjiang, dans l'actuelle Chine Occidentale.

Selon un chercheur, ces résultats fourniront des informations précieuses aux historiens afin d'en apprendre davantage sur le mode de vie mais également les schémas de migration de ceux qui vivaient, à l'époque, dans les vastes prairies entre l'Europe et l'Asie.

Une équipe d'experts à récemment découvert les traces de l'ancienne communauté en-dessous d'un groupe d'anciennes tombes, à l'est de la vallée de la rivière Ili, dans l'actuel Xinjiang.

Vue aérienne du chantier de fouilles - Crédit photo : CCTV

Vue aérienne du chantier de fouilles - Crédit photo : CCTV

On pense que ce groupe de tombes a appartenu à un peuple nomade et contient environ 30 tombes rectangulaires, chacune contenant une seule chambre.

Les chercheurs pensent que ces tombes datent d'il y a environ 2000 ans, ce qui les reliraient à la dynastie Han de Chine (206 av. J-C à 220 ap. J-C). C'est également à cette époque que les activités commerciales sur la route de la soie ont commencer à prospérer. Le site le plus ancien date de l'Âge de Bronze et se situait à environ 50 centimètres en-dessous du site funéraire.

Ce site a été mis au jour par les chercheurs par accident, après qu'ils se soient aperçus que la terre présente autour de l'une des tombes été différente de celle des autres.

Fragments de céramiques découverts sur le site - Crédit photo : CCTV

Fragments de céramiques découverts sur le site - Crédit photo : CCTV

Les membres de l'Institut des Reliques Culturelles et Archéologiques de Xinjiang ont fouillé un grand nombre de fragments en céramique ainsi que des os appartenant à des vaches, des moutons, des chevaux et des antilopes vieux de près de 1000 ans.

Les ruines de deux grands bâtiments d'environ 200 mètres carrés ainsi que celles de trois autres édifices plus modestes de 50 mètres carrés ont été découvertes. Les chercheurs ont également trouvé des preuves d'utilisation du feu et du charbon sur le site à l'époque de son occupation.

Ruan Rongqui, l'un des archéologues qui ont découvert le site, a déclaré que le site de l'Âge de Bronze mesurait près de 500 mètres carrés.

Tombe découverte sur le site - Crédit photo : Institut Archéologique de Xinjiang

Tombe découverte sur le site - Crédit photo : Institut Archéologique de Xinjiang

Source :

Voir les commentaires

Rédigé par Enzo

Publié dans #Les News, #Chine

Repost0